Destinations principales: L’île de Sumatra

Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 1 (1 vote)

L’île de SumatraSumatra est rapidement en train de devenir une des destinations touristiques les plus prisées d’Indonésie, et les installations pour les visiteurs ont été améliorées ces dernières années. Pour ceux qui veulent une expérience différente et authentique, il existe toujours des possibilités sur cette île immense et diversifiée.

 

Sumatra est la cinquième plus grande île du monde et la troisième plus grande en Indonésie. La population y est d’à peu près 40 millions. L’île est divisée entre les provinces d’Aceh, Riau, Jambi, Bengkulu et Lampung, et Sumatra Nord, Sud, Est et Ouest. L’île est bordée de l’Océan Indien à l’ouest et de la Malaisie à l’est, et est seulement séparée de la péninsule malaise par le détroit de Malacca. La région mesure environ 425 000 kilomètres carrés. Une chaîne de montagnes volcaniques, Bukit Barisan, s’étend du sud jusqu’à la partie nord-ouest de l’île. Il n’y a que très peu de basses-terres le long de la côte ouest, la plupart des gens vivent donc dans les hautes-terres. La plus haute montagne de l’île est Gunung Kerinci qui culmine à 3 805 m. Sumatra comptent environ 90 volcans, dont 15 sont toujours en activité. La cendre volcanique de cette région est principalement acide, et n’aide pas à améliorer la terre cultivable, à la différence de Java et Bali. Il existe cependant quelques exceptions, comme la région autour de Bukittinggi où la terre est très fertile.

La partie est de Sumatra est clairement différente de l’ouest avec une immense plaine qui s’étend du sud au nord. La moitié de cette région est constituée de marécages, et ne convient pas pour l’agriculture. A l’exception de la région de Medan, qui est de nos jours la plus densément peuplée de Sumatra. Près de Medan se trouve l’immense cratère de Toba formant un lac, qui est également une des principales attractions touristiques. Les îles faisant face à la côte ouest, comme Nias et Mentawai, sont géologiquement plus anciennes que l’île principale de Sumatra.

La population de Sumatra est d’environ 40 millions d’habitants. L’islam a atteint cette île et le reste de l’Asie du sud-est vers al fin du XIIIème siècle, d’abord au niveau de la côte nord-est où l’une des premières villes converties à l’islam fut Samudra. Ce nom fut ensuite donné à l’île toute entière, Samudra veut dire "océan" en sanskrit. A partir du XVIème siècle, cette partie de Sumatra fut nommée Sultanat d’Aceh, une région aujourd’hui connue pour la force de son mouvement indépendantiste et peut-être la région d’Indonésie où l’islam a la position la plus forte. La plus grande partie des habitants de Sumatra actuels descendent des malais, les plus grands groupes ethniques sont les habitants de la province d’Aceh, les Batak, les Minangkabau (voir Bukittinggi), les Gayo et d’autres groupes d’indigènes plus petits. Dans les grandes villes, on trouve également des groupes importants de chinois, d’arabes et d’indiens.

Nous ne savons que peu de choses concernant Sumatra avant l’arrivée de l’islam. Des outils en pierre ont été trouvés au nord de Medan indiquant que des chasseurs-cueilleurs vivaient aux abords du détroit de Malacca il y a 13 000 ans, et il y a environ 2 000 une culture mégalithique fit son apparition dans les montagnes occidentales de Sumatra, et une culture mégalithique du même type apparut sur l’île de Nias au large de la côte occidentale.

Sumatra n’a eu que peu de contact avec le monde extérieur avant l’apparition des grands empires commerciaux au sud-est de l’île au VIIème siècle, probablement la même base que dans le Palembang d’aujourd’hui. Il s’agit du royaume bouddhiste de Srivijaya, qui contrôlait tout le trafic entre le détroit de Malacca et le détroit de Sunda entre Java et Sumatra. Ils finirent par gouverner la plus grande partie de l’Asie du sud-est, à son apogée, Srivijaya gouvernait l’île de Sumatra toute entière, la péninsule malaise, la Thaïlande du Sud, le Cambodge et une grande partie de Java et de Bornéo. L’empire commença à s’effondrer lorsqu’il fut conquis par le roi d’Inde du Sud Ravendra Choladewa en 1025. Le royaume de Malayu a hérité d’une partie de la gloire et du pouvoir de Srivijaya et les a conservés encore 200 ans. Malayu fut vaincu en 1278 par une expédition japonaise, et le pouvoir central fut déplacé au nord au profit d’un group de sultanats islamique de la côte est que l’on appelle de nos jours Aceh. Ces sultanats étaient à l’origine des ports visant à développer le commerce au niveau du détroit de Malacca, et un grand nombre de marchands étaient originaires de l’Inde Occidentale. Ils ne mirent que peu de temps à convaincre les natifs d’adopter leur religion, et ce fut ainsi que l’Islam fit sa réelle apparition en Indonésie.

Marco Polo passa cinq mois dans le port de Sumatra en 1292, et dans son rapport, il fait mention du nom de Sumatra, c’est peut-être cette erreur d’écriture qui est à l’origine du nom actuel de l’île. Après la conquête de Malacca par les portugais sur la péninsule malaise en 1512 Aceh prit le contrôle du nord de Sumatra, ils contrôlaient également une grande partie de la péninsule malaise. Aceh a conservé cette domination jusqu’au XVIIème siècle.

Tout comme les autres régions d’Indonésie, Sumatra compte une incroyable diversité de cultures chacune ayant ses propres arts, traditions, musiques et objets artisanaux. Les principaux groupes ethniques sont les Batak et les habitants de la province d’Aceh au nord et les Minangkabau à l’ouest, une des cultures les plus intéressantes se trouve sur l’île de Nias au large de la côte ouest, où l’on peut encore trouver des traces de la culture mégalithique d’origine.